Des bénévoles du Ruban Vert racontent leur confinement

Des bénévoles du collectif d’habitants se sont retrouvées à Brantôme pour partager un moment ensemble.

Une partie du collectif d’habitants s’est réunie lundi 18 mai 2020, en extérieur pour profiter du beau temps. Ces bénévoles ont notamment exprimé leur ressenti des deux mois de confinement.

Le collectif d’habitants de Mareuil se réunira mardi 26 mai 2020, à 10h, au local du Ruban Vert de Mareuil.

 

 

 

 

Célia, maman de trois adolescents et d’un enfant en grande section de maternelle :

“Le confinement a été une période de découvertes : ateliers créatifs, musique et chants.”

 

 

 

 

 

Christiane, retraitée, vit seule :

“Je me suis occupée de mon jardin, plein de gens m’ont téléphoné, mais cela ne remplace pas le contact physique avec les gens.”

 

 

 

 

 

 

 

Claudette vit avec son mari :

“Le confinement a été une période d’anxiété et de peur.”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sylvie vit avec son fils qui ne rentrait que les week-ends car il est routier : 

“Durant le confinement, j’ai ressenti le manque relationnel, j’aime beaucoup parler ! La famille, les enfants et les petits enfants m’ont beaucoup manqués.”

 

 

 

 

 

 

Mauricette habite avec son mari :

“Le confinement n’a pas changé énormément de choses pour moi. J’ai continué à travailler, même plus que d’habitude, je suis aide à domicile.”

 

 

 

 

 

 

 

 

Régine vit avec son mari et sa fille :

“Le confinement a été une période de solitude. Mon mari a été hospitalisé pendant quinze jours, et je n’ai pas pu aller le voir. Les rencontres comme celle d’aujourd’hui m’ont manquées.”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renée vit seule : 

“Le confinement, pour moi, c’était le bazar ! J’étais confinée chez moi et je ne pouvais pas sortir.”

 

 

 

 

 

 

 

Corinne vit seule, près de sa mère :

“Le confinement a été une période de solitude, heureusement que j’avais un jardin.”

Aller au contenu principal