Les ateliers du Rhizome

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des ateliers en lien avec le DVD du collectif du Rhizome. A vous de jouer !

 


Histoire


 

Voici des dates marquantes de l’évolution du droit des femmes, donnez-les dans le désordre et amusez-vous à créer une frise chronologique puis débattez-en.

 

  • Le code civil prévoit que « le mari doit protection à la femme, la femme doit obéissance à son mari »
  • Création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de 800 habitants
  • La loi assimile la contraception à l’avortement qui est considéré comme un crime
  • Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes
  • Les femmes mariées peuvent exercer une profession sans l’autorisation de leur mari et ouvrir un compte bancaire
  • Loi Veil pour l’interruption volontaire de grossesse
  • La mixité devient obligatoire dans tous les établissements scolaires
  • Le viol est reconnu comme un crime
  • Création du congé paternité

 

Pour aller plus loin, voici une liste de femmes engagées dans l’égalité filles/garçons :

 

  1. Aliénor d’Aquitaine (1122-1204)

Reine de France puis d’Angleterre.

  1. Olympe de Gouges (1748-1793), guillotinée.

Pionnière du féminisme. Auteure de la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

  1. Fatemeh (1814-1852), étranglée

Iranienne / poétesse théologienne militante.

  1. Louise Michel (1830-1905)

Écrivaine, militante, franc-maçonne

« Notre place dans l’humanité ne doit pas être mendiée mais prise »

  1. Rosa Parks (1913-2005)

Noire Américaine. En 1955, à Montgomery, elle prend une position spectaculaire dans un bus en        refusant d’aller à la place qui lui était attribuée (par les blancs).

  1. Simone Veil (1927-1917)

Icône Française de la lutte pour le droit des femmes.

  1. Françoise Héritier (1933-2017)

Anthropologue, Ethnologue et Écrivaine.

Théoricienne de la domination masculine. A donné des « armes » pour penser le féminisme.

  1. Rigoberta Menchù (1959-)

Guatémaltèque / Prix Nobel de la Paix en 1992.

  1. Malala Yousafzai (1997-)

Pakistanaise / Icône de la lutte pour l’éducation des filles – Prix Nobel 2014.

  1. Delphine Horvilleur (1974-)

Rabbin – Mouvement libéral juif.

 


Philosophie


 

Photo langage : Extraire une série d’images (diaporama du théâtre des origines, autres images..) et préparer une série de questions. Voir règle du jeu d’un photo langage.

Sélection de publicités anciennes et récentes : analyse d’image + création d’une affiche de prévention ou d’une pub détournée par les élèves.

Constituez un groupe d’une dizaine de personnes et disposez sur une table une trentaine d’images (prévoir 3 fois plus d’images que de participants).

1. Laisser 5 minutes au groupe pour observer les images, sans toucher, sans parler, en circulant autour de la table si besoin.

2. Posez une question commençant par « Choisissez une photo dans votre tête … » Ex. Choisissez une photo qui représente selon vous la place de la femme

3. Tous les participants doivent choisir une image, sans la prendre, sans commentaires, dans leur tête !

4. De manière libre, chacun est invité à tour de rôle à attraper sa photo, la présenter au groupe et expliquer les raisons de son choix. (2 personnes peuvent avoir choisi la même, pour des raisons différentes)

5. Le groupe est invité à compléter, partager les points de vue, débattre.

Des images vous sont proposées ci-dessous, à vous de les compléter en fonction des questions que vous souhaitez poser.

Image 1Image 2Image 3Image 4Image 5Image 6Image 7Image 8Image 9 – Image 10Image 11Image 12 – Image 13Image 14Image 15Image 16

 


Arts plastiques 


 

Tapez « affiches sexistes » sur un moteur de recherche. Faites votre sélection puis présentez les comme bon vous semble et proposez aux participants de rétablir l’équilibre en créant leur propre affiche (publicitaire, de prévention …). 

 


Argumentation


 

Le débat mouvant est une forme de débat dynamique qui favorise la participation de tous.
Nombre : illimité. Aménagement : espace vide

 

Déroulement :

  • Les enfants se placent face à l’animateur sur une ligne imaginaire au milieu de la pièce.
  • L’animateur/enseignant donne une affirmation (propositions ci-dessous)
  • Chaque enfant doit maintenant se placer dans l’espace. S’il est « tout à fait d’accord » il va tout à fait à droite, s’il est « tout à fait pas d’accord » il va tout à fait à gauche. S’il est « un peu d’accord » il va un peu à droite, « un peu pas d’accord », un peu à gauche. Il y a donc une échelle de degré. NB : Personne n’a le droit de rester au milieu (être sans avis).
  • Une fois que tout le monde s’est positionné. L’animateur invite les enfants à s’exprimer sur leur positionnement. Vous remarquerez que le fait de se déplacer réellement pousse à choisir un camp et des arguments. Il n’y a pas obligation de prendre la parole.
  • Si l’enfant en convainc d’autres, ces derniers peuvent changer de positionnement.
  • Chacun s’exprime à tour de rôle (ceux qui le souhaitent), jusqu’à ce que personne n’ai plus rien à dire.

 

Voici une série d’affirmation :

 

  • Les filles sont naturellement moins bonnes en maths que les garçons
  • A la maison, les filles aident plus que les garçons : c’est normal
  • C’est normal qu’une femme gagne moins qu’un homme pour le même travail
  • Il y a des métiers de filles et des métiers de garçons
  • Les filles qui font du sport ne sont pas très douées, c’est pour ça qu’on en parle pas
  • Les cerveaux des garçons et des filles ne sont pas faits de la même façon
  • Le rose est une couleur de fille
  • Les garçons conduisent mieux que les filles

(Pour information : En 2005, 70 804 hommes blessés au volant contre 40 879 femmes)

  • Je m’habille en fonction des autres parce que j’ai peur qu’ils se moquent de moi
  • Les mamans font le ménage et les papas bricolent
  • Un homme qui reste à la maison pour élever les enfants n’est pas vraiment un homme
  • Il y a des jeux de filles et des jeux de garçons
  • Une fille ça ne pète pas

 


Culture Générale


 

Quel est le dernier nom de fille/femme sur lequel vous avez cliqué ?

ou

Jeu autour des portraits de femmes

Demander aux élèves de citer des femmes célèbres dans les domaines suivants : sculpture, peinture, littérature, musique, danse, cinéma, sport, voyage, politique, poésie, architecture, auteur de BD, chercheuse, chef cuisinière, couturière ….

 

Amusez-vous ensuite à demander des hommes célèbres et analysez la diversité des réponses.

 

Pour vous aider, quelques réponses :

Camille Claudel, Simone Veil, Georges Sand, Clara Schumann, Pina Baush, Agnès Varda, Jane Campion, Isabelle Autissier, Marguerite Yourcenar, Olympe de Gouges, Sylvie Brunel…

 

Pour aller plus loin, quelques femmes qui ont marqué leur temps :

1861, Julie Victoire Daubié, 1ère bachelière

1875, Madeleine Brès, 1ère médecin

1897, duchesse d’Uzès, 1ère femme ayant obtenu le permis de conduire

1900, Jeanne Chauvin, 1ère femme avocate

1903, Marie Curie, prix nobel de physique

1930, Jane Edward, 1ère femme cheffe d’orchestre

1945, Muthe Grelinger, 1ère femme maire d’une commune française

1963, Valentina Terechkova, 1ère femme à aller dans l’espace

1967, Jacqueline Dubut, 1ère femme pilote de ligne

1976, Hélène Vida, 1ère présentatrice d’un journal tv

1996, Claudie Haignere, 1ère femme sur la station orbitale russe (MIR)

 


Orientation


 

Amorcez une discussion autour de cette question : Quel métier envisagez-vous de choisir ?

Repérez les stéréotypes et ouvrez le champ des possibles !

 


Géographie


 

Dessine la cour de récréation

Rendez-vous sur le site de Matilda en cliquant ci-dessous.

https://www.matilda.education/app/course/view.php?id=218

 

 


Littérature jeunesse


 

Choisissez des livres de littérature jeunesse.

 

  • Comptez le nombre de personnages féminins et masculins qui apparaissent sur chaque livre.

 

Résultat = pour 3 filles il y a en moyenne 7 garçons.

 

  • Observez ensuite les costumes / habillement.

 

Résultat = les filles sont souvent des fées ou des sorcières / les garçons ont toujours un objet de jeu extérieur (ballon, skate…)

 

Conclusion : Plus tard, on ne trouvera pas normal qu’une fille joue au foot ni qu’un garçon se déguise en fée… Est-ce normal ?